Tout savoir sur les injections PRP

17 mars 2021


Le PRP est un produit d'injection naturel  connu depuis très longtemps dans le traitement de l’arthrose, de la tendinite ou en cas de rupture de ligament. Ses vertus sont maintenant de plus en plus utilisées en médecine anti-âge.

Il permet de rajeunir et d’embellir la peau du visage, du cou, du décolleté et des mains ou de traiter certaines imperfections cutanées.

Qu’est-ce que le plasma riche en plaquettes ?

Le plasma sanguin contient des plaquettes et des facteurs de croissance qui favorisent la mise en route des mécanismes naturels de réparation des tissus en général.

Le plasma contient également des substances nutritives, des vitamines, des hormones, des sels minéraux et des protéines, substances essentielles à la survie des cellules.

Les plaquettes sont des cellules sans noyau avec des mitochondries, des microtubules et des alpha granules. Une plaquette contient entre cinquante et quatre-vingts alpha granules et synthétise une trentaine de protéines bioactives qui sont des facteurs de croissance. Il existe une douzaine de facteurs de croissance différents qui stimulent les cellules souches de la zone où le PRP est injecté.

Il est préparé à partir du propre sang du patient. Il s’agit donc d’un produit autologue, 100% biocompatibe et sans aucun risque de rejet ou d’allergie.

Les indications : Rebooster les cellules souches

Le PRP régénère la peau en agissant en profondeur dans le derme et en stimulant les cellules souches.

Le « Vampire Lift » : La prévention du vieillissement de la peau

Le plasma riche en plaquettes préserve l’hydratation naturelle de la peau et la protège de toutes les agressions extérieures (tabac, pollution, etc.). Idéal dès l’âge de 25 ans pour obtenir un effet coup d’éclat immédiat et retarder l’apparition des premières rides. Le « Vampire Lift » a été médiatisé de façon planétaire par Kim Kardashian et Bar Refaeli. Il est aussi de plus en plus populaire en France chez les stars de la téléréalité, notamment Manon Marsault et Jessica Thivenin. Le terme « Vampire Lift » fait référence à l’utilisation du plasma en tant que dérivé sanguin.

Le rajeunissement du visage

A partir de la quarantaine, les rides sont bien installées et la peau du visage et du décolleté commence à se friper surtout si vous avez abusé du soleil. Les injections de PRP vont relancer la fabrication du collagène.

Le traitement des imperfections cutanées

Le PRP convient également pour atténuer les cernes colorés, améliorer l’aspect de toutes les cicatrices (cicatrices d’acné, cicatrices accidentelles ou cicatrices suite à une intervention chirurgicale) et traiter les vergetures.

La stimulation capillaire

Le PRP permet également de ralentir la chute capillaire et de stimuler la repousse.

Le déroulement de la séance de PRP

Une infirmière effectue le prélèvement de sang au niveau du bras. Il n’est pas nécessaire d’être à jeun.

Le sang prélevé est ensuite centrifugé. Ce processus permet de séparer le plasma et les plaquettes des globules rouges et des globules blancs. Les facteurs de croissance et les protéines contenus dans le PRP « boostent » les cellules souches de la peau qui produisent du collagène et de l’élastine.

Le médecin injecte ensuite de petites quantités de PRP dans le derme à l’aide d’une fine aiguille sur la surface traitée.

Selon l’indication à traiter, un traitement PRP complet comprend trois à six séances. Chaque séance est espacée de quatre à six semaines.

Les suites des injections

Erythème, œdèmes, démangeaisons ou sensibilité passagère de la peau et possibilité de bleus pendant quelques jours. La reprise des activités est instantanée.

Les résultats

Immédiatement après la séance, on constate déjà une nette amélioration de l’éclat et de la tonicité de la peau. Après un mois, la peau devient plus souple, moins ridée et fripée en surface et les imperfections cutanées s’atténuent.

Les injections de PRP doivent être renouvelées tous les ans pour conserver le résultat de façon pérenne.

Le traitement doit être renouvelé tous les six mois.

On peut associer des injections PRP avec le laser LED pour optimiser les résultats.

Bien évidemment ces résultats dépendent de la qualité du PRP et notamment du nombre de plaquettes injectées. Certains procédés permettent d’obtenir jusqu’à 5 fois plus de plaquettes que d’autres.

Les injections de PRP pour traiter l’arthrose

Les injections de PRP permettent de ralentir la progression de la maladie, de diminuer la douleur et l’inflammation et d’améliorer la mobilité et la fonction.

A la différence des traitements par anti-inflammatoires non stéroïdiens ou des injections intra-articulaire de corticoïdes, elle est dépourvue d’effets indésirables .

Des études récentes ont prouvé que les injections de PRP sont plus efficaces que les injections d’acide hyaluronique dans l’arthrose du genou.

Le PRP est un traitement efficace, particulièrement dans les stades précoce de l’arthrose (grade 2 ou 3). Les résultats peuvent être améliorés et maintenus par la répétition annuelle d’injections.

Le PRP favorise la prolifération des cellules souches qui se spécialisent en cartilage et en tissu osseux. Le geste peut être associé à une intervention chirurgicale sous arthroscopie pour préparer l’articulation et permettre aux cellules souches de proliférer à l’intérieur de la zone atteinte.

D’autres études ont également démontré que le PRP permet une augmentation de la production naturelle d’acide hyaluronique à l’intérieur de l’articulation arthrosique.

Un injection de PRP ne peut que stimuler des tissus encore présents : dans les cas plus graves (arthrose de grade 4) ou l’os est exposé suite à la disparition du cartilage, l’injection de PRP n’est pas efficace.



Retour aux articles de blog


Merci, votre email a bien été envoyé.
Merci, votre email a bien été enregistré.